Archive la catégorie ‘prière’

Robert Hossein

Mercredi, août 24th, 2011

Le spectacle de Robert Hossein « Une femme nommée Marie », sera au Palais des Congrès de Paris à partir du 24 octobre. Robert Hossein y invite avec ces mots : « Ami, croyant ou non croyant,
tu ne seras plus jamais le même en sortant »
Et aussi ce message :
« Si nous n’avons pas le pouvoir de guérir,
nous avons celui d’aimer, d’aider et de partager…
avant qu’il ne soit trop tard »

Des messages pour tous !

Rome

Samedi, avril 30th, 2011

Après Londres, les feux de la rampe se portent vers Rome, vers le visage de Jean-Paul II et le tracé de foi qu’a marqué son passage. Et ce tracé n’en finit pas de marquer. Un tracé d’espérance.

Départ pèlerin, pour vivre ces heures. Je vous en rendrai compte. Il est des capitales qui laissent soucieux, inquiets : Proche Orient. Il en est qui font rêver. Ce week-end Rome, immense capitale de la foi. L’histoire très ancienne qui marque le lieu portera un bourgeon autre. De ces bourgeons qui ont force de printemps pour le monde.

Eveillé, levé

Mardi, avril 26th, 2011

Christ « s’est levé d’entre les morts », ou… il « s’est éveillé d’entre les morts ». Ce sont les deux mots que les évangiles utilisent pour dire l’indicible : la Résurrection de Jésus, qui dépasse tout entendement, mais qui bouleverse des vies. Nous fêtons Pâques. Les enfants ont trouvé presque tous les oeufs dans le jardin, ceux qui restent seront… pour les oiseaux. Mais les oeufs de chocolat, si délicieux soient-ils, ne sont que la surface la plus superficielle de Pâques, qui est un événement tellurique dans des vies d’hommes, de femmes, auxquelles elle prend comme un feu. Justement, comme un feu dans la nuit qui a éclairé des yeux, des coeurs, dans la nuit de samedi à dimanche ! Mémoire qu’en plein coeur d’une nuit semblable, en Palestine, le tombeau de Jésus ne put retenir son lever d’entre les morts.

Ainsi vivrons-nous debout. C’est l’attitude de la Résurrection… qui nous touche aussi.

Le chemin continue

Jeudi, avril 14th, 2011

Déjà si proches de Pâques ! Dans un peu plus d’une semaine. Le temps encore du coeur intérieur en accueil du printemps de Dieu. La sculpture que j’évoquais (notes précédentes) prend son temps. Il y faut du temps pour sculpter Dieu dans des êtres de chair et dans une histoire si mouvementée alentour, aux dimensions du monde.

Le chemin se poursuit. Il se poursuit toujours, renouvellement intérieur, attente, ensoleillement inespéré. Quand Dieu se révèle en chacun. Printemps de Dieu !

Sculpter

Jeudi, mars 31st, 2011

Laisser le temps du désert sculpter l’être intérieur. Laisser le souffle du vent passer, dans sa force d’érosion, d’usure, de capacité aussi à refaçonner de l’inédit. Quarante jours au désert, dans le souffle intérieur et l’écoute d’une parole. Parole venue d’ailleurs, venue de Dieu…

Vibration

Vendredi, mars 25th, 2011

Un instant sous le vertige de ce qui est là, posé comme un nid, très haut. Fascination de ces tonnes qui semblent simplement posées, accrochées là, si haut. Un instant le silence, puis l’éclat des notes, chant, contre-chant, splendeur qui éveille les terres intérieures comme un murmure de Dieu.

Passage par Toulouse

Jeudi, mars 24th, 2011

Passer posément au milieu des trésors que la foi a sculptés, bâtis, polis… Traverser le présent en sentant l’histoire vous porter, vous engendrer peut-être. Passage par Toulouse chantée  par Nougaro et riche de tout ce trésor et de tant d’autres encore. Comme en d’autres lieux, dont on ne parle pas toujours ou très peu, mais qui portent, même plus discrète, la même trace du temps et de la foi des générations. On ne naît pas de rien. Et on poursuit l’inscription des convictions et de la vie, de la foi.

Vagues de violence, vagues de solidarité aussi, vague bleu marine dit-on de façon nouvelle, vagues du tsunami. Responsabilité face à l’histoire. Traces humaines qui façonnent les générations et le trésor – parfois pauvre – qu’elles laissent.

Bonheur aussi, au coeur des temps que nous vivons, de laisser le passé féconder encore le présent, comme une vague des profondeurs, une vague longue.

Chemins de prière et d’intériorité

Vendredi, mars 18th, 2011

Carême et marche vers Pâques. Le marcheur s’allège en marchant et s’habille peu à peu intérieurement d’essentiel : une Parole qui vient et le sculpte, travail des landes rebelles. Il y faut du temps sûrement pour que les chemins humains deviennent chemin d’Evangile, d’une Rencontre… Marche résolue en avant. Lever de printemps. Si près d’un temps où le calendrier l’affiche et la nature l’attend, et nous aussi. Belle marche !

Jeûner en chemin… ou pour que la marche soit plus assurée

Samedi, mars 12th, 2011

Oui, jeûner en chemin, pour que la marche soit plus légère et aussi plus assurée. Donner peu à peu de moins en moins de poids à ce qui semble ou semblait en avoir ou en prendre tellement. Reconsidérer le poids des choses, leur valeur, leur importance, à l’aune secrète de la rencontre de Dieu.

Et ces quelques mots de Benoît XVI, glanés encore au fil de la marche, et comme pour qu’elle soit plus tonique : « En appauvrissant notre table, nous apprenons à vaincre notre égoïsme, pour vivre la logique du don et de l’amour en acceptant la privation de quelque chose (…). La pratique du jeûne n’a rien d’intimiste mais ouvre à Dieu et à la détresse des hommes. »

Le chemin se fait plus léger, et la vue peu à peu plus large. Changement !

Pensées en chemin

Jeudi, mars 10th, 2011

Oui, en chemin des 40 jours, ces mots glanés comme du blé mûr qui sent bon le froment et que l’on garde en main quelque temps avant de s’en nourrir…

« Le véritable amour, solide, durable,
est celui qui cherche le bonheur des autres
en même temps que son propre bonheur. »
(Sœur Emmanuelle)

« L’unique pensée qui me remplissait l’âme, c’était :
‘quand on a mis sa main dans celle des pauvres,
on trouve à l’heure de mourir,
la main de Dieu dans son autre main’… »
(Abbé Pierre)