A Nazareth

Au coeur de la Galilée, Nazareth. La ville dont vient Jésus en terre des hommes. C’est-à-dire aussi le village dans lequel vivait une jeunne fille nommée Marie, comme le raconte l’évangile de Luc en son premier chapitre. L’ange lui apparut et lui dit les mots de Dieu, qu’elle accueillit. Dieu entrant en humanité, en terre des hommes ! De ce village est née la ville moderne, ou sont nées les deux villes modernes : ville arabe, et sur les hauteurs, ville juive.

Le pèlerin découvre ces lieux et déambule, dans le souk ou à la basilique de l’Annonciation, impressionnante dans son architecture moderne. Ou encore auprès de la petite église orthodoxe aux abords lumineux, qui abrite la fontaine où, dit aussi une tradition, Marie accuellit la voix de l’ange.

Le pèlerin fait ici place en lui-même à l’accueil d’une parole. Il aimerait faire une place immense. Il prie secrètement d’avoir le coeur aussi grand et aussi libre que Marie, en qui la Parole devint chair.

Il entend aussi les paroles étonnantes de Jésus, en particulier celles que rapporte Luc dans son évangile au chapitre 4. Jésus, empli d’Esprit, dit les  mots du Royaume, il en a les gestes : il guérit et il pardonne. Il est, comme aime le chanter la foi des chrétiens, « reflet du Père ». Et de ce souffle, en terre des hommes, on ne se remet pas.

 

06/05/2009

Une Réponse pour “A Nazareth”

  1. Redigé par Nazareth, coeur de la Galilée | Pèlerins et nomades:

    [...] à Nazareth pour entendre aussi cette [...]