Plus au sud, à Bethléem

Jérusalem est au sommet des collines qui, depuis la mer, montent en reliefs successifs et de plus en plus montagneux,vers l’est, jusqu’à atteindre une altitude de près de 900 m. Plus à l’est, c’est le désert, qui mène au loin – et tout proche à la fois -, jusqu’à la mer Morte, que par beau temps l’on devine, avec le soir les reflets roses du soleil couchant sur les monts de Moab, en Jordanie. La vieille ville de Jérusalem, entourée de ses remparts, est emplie de ses domes multiples, signes tous ensemble de la recherche de Dieu qui marque ce lieu en profondeur. Elle semble regarder vers l’est, là, vers le soleil levant. La géologie l’y incline doucement, traçant à ses pieds à l’est la vallée du Cédron, cours d’eau que le temps a effacé, et au sud, la valée de la Géhenne, qui entaille la colline et fut jadis le lieu des fumées des tanneurs, au bord de l’eau invisible aujourd’hui, car son lit aussi s’est asséché. Les deux vallées tracent les contours du site le plus ancien de la ville, sur fond de désert, à l’horizon tout proche.

Plus au sud, Bethléem, à portée de main : tout juste quelques kms. Le ‘mur’ aujourd’hui marque l’entaille qui traverse le coeur de cette terre. Bethléem est sous l’Autorité palestinienne. Quand la paix viendra, tout sera sûrement plus simple. Pour le moment non, et le mur marque une longue cicatrice vive.

A Bethléem, le pèlerin renontre cela, la trace d’une souffrance profonde. Mais c’est le lieu de la naissance du Christ. La communauté chrétienne le rappelle de façon vivante. Naissance, qui semble encore dans le temps d’un long enfantement. Ici, disent les évangiles, à la naissance de Jésus, les anges chantèrent dans le ciel : Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix aux hommes ! Le pèlerin entend ce chant, qui résonne au plus profond de lui-même et devient en lui une longue prière, qu’il gardera pour toujours au coeur.

08/05/2009

Une Réponse pour “Plus au sud, à Bethléem”

  1. Redigé par Dans la vieille ville de Jérusalem | Pèlerins et nomades:

    [...] multicolores… La vieille ville de Jérusalem vit de mille coeurs qui battent… Comme Béthléem, non loin, au-delà de l’autre [...]