Ascension : oui, mais le ciel… !

Aujourd’hui, c’est l’Ascension. Une telle phrase ferait rêver les montagnards qui l’entendent. Mais ici, nous parlons de la fête de l’Ascension. Et cela me donne à penser. Raison pour laquelle je choisis ici une photo de nuages ou de… ciel. Car l’Ascension, dit-on très vite, pour fixer les choses, c’est la montée du Christ au ciel. Oui, justement, mais quel ciel ?

mer-de-nuages-2

Nous disons ciel et relevons la tête, côté nuages ou plus loin, à perte de vue : stratosphère… et au-delà. Mais l’Ascension parle du ciel de Dieu. Représentation autre. Jésus vient de Dieu et retourne vers Dieu. Qui donc est-il, à hauteur de ciel ? L’Ascension dit qui est Jésus : l’intime de Dieu, le Fils bien-aimé comme le dit l’Ecriture, en appelant à sa mémoire jusqu’à Abraham qui eut lui-même un fils bien-aimé, qui  faisait ou qui était sa dilection. Et l’Ascension parle aussi de nous, les disciples, appelés à prendre le relais en l’absence décisive de Jésus, du moins à regard humain. Prise de relais, dans une course à poursuivre au même rythme…

Oui, l’Ascension, c’est le ciel de Dieu… Et nous y avons accès. Bonne ascension !… comme disent les montagnards !

21/05/2009

Comments are closed.