Le vol fragile de la colombe de la paix

Je trouve à l’instant cette dépêche AFP. Elle parle des chemins de paix, auxquels on pense de plus en plus pouvoir croire. Alors j’y fais écho sans tarder : L’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell a réitéré mercredi en Cisjordanie le soutien américain à la création d’un Etat palestinien, affirmant que son pays ne « tournera pas le dos » à la quête palestinienne d’indépendance. « Le président des Etats-Unis et la secrétaire d’Etat ont clairement énoncé notre politique: la seule solution viable à ce conflit passe par la réalisation des aspirations de deux parties dans deux Etats », Israël et la Palestine, a-t-il déclaré à la presse à Ramallah en Cisjordanie.

M. Mitchell s’exprimait après un entretien avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, au lendemain de ses entretiens avec les dirigeants israéliens dans le cadre d’une nouvelle tournée régionale. « Israéliens et Palestiniens ont la responsabilité de respecter leurs obligations prévues par la Feuille de route », a-t-il ajouté. On le sait, la Feuille de route, lancée en 2003, est un plan de paix soutenu par la communauté internationale qui prévoit à terme la création d’un Etat palestinien au côté d’Israël. Mais elle est largement restée lettre morte depuis.

La colombe de la paix a du souffle. On entend le frémissement léger de son vol fragile ! Suspendez le souffle, regardez. En gardant au coeur des mots de paix, et le murmure léger d’une prière tenace.

10/06/2009

Comments are closed.