Les vacances : l’autre temps

Un blog de marcheur ou de nomade connaît des temps de pause. On boit aux sources, on reprend souffle. Ou bien parfois le chemin est ardu, comme sur les pentes escarpées. Mais écrivant cela, je pense aux montagnes que j’aime et auxquelles je ne peux m’empêcher de penser je crois, de plus en plus, comme pour les rejoindre déjà en pensée avant même que le calendrier n’en libère le temps… qui serait bienvenu. Car la fin d’année, universitaire, scolaire… peu importe les noms qu’on lui donne ! ce temps de juin que chacun connaît d’expérience comme un temps chargé, est bien de ces temps de chemins escarpés. Beaucoup de choses viennent à échéance ou doivent y parvenir, et l’esprit un peu emprisonné s’évade. Il a raison. Il est bon guide. 

Or voici comme un présent dans un courriel adressé à quelques uns et dont je suis aussi destinataire, les paroles d’un poème, d’un auteur que je ne connais pas – J.M. Bedez -. Remerciant qui les a envoyées, je reprends ces paroles, comme un présent à vous, comme une brise légère, un parfum de montagne, un livre ouvert dont le vent tournerait doucement les pages quand la pensée est ailleurs peut-être…

Voici le temps de l’autre temps.
Celui qui ne nous est pas imposé,
qui ne martèle plus nos journées
et ne nous oblige plus à courir.

Voici le temps de la découverte,
sans brutalité, sans précipitation,
sans orgueil, mais non sans effort.
Le temps de regarder pour voir,

le temps d’écouter pour entendre…
C’est le secret des hommes
et de l’homme, qui est là,
à portée d’yeux, de main, de coeur.

Voici le temps de sortir des limites,
des habitudes, des programmes.
D’aller en pays nouveaux,
de découvrir l’inconnu
au-delà du connu.
Voici le temps de l’autre temps.

Je vous souhaite de cet autre temps, quelle que soit la date de vos vacances ou ce qui en tient lieu, car tous loin s’en faut n’en ont pas. Mais ce temps intérieur… comme une brise légère !

25/06/2009

Comments are closed.