Ouverts sur les grands horizons

la-traversee-de-la-baie

Le temps de respirer plus large, de devenir nomade intérieur, pèlerin… des bouts du monde ou de tout soi-même. Ici au mont Saint Michel, où avec vous je reviendrai marcher. Chevaux et marcheurs se rejoignent ou se croisent. Ainsi va le chemin du nomade et du pèlerin, entendant des échos infinis.

27/06/2009

Une Réponse pour “Ouverts sur les grands horizons”

  1. Redigé par enitram:

    Puissiez-vous, chacun, lecteur ou lectrice de ce blog, découvrir, respirer, aimer, cet « autre temps » ,celui des vastes horizons que Jacques évoque, où pèlerins, marcheurs se retrouvent.