Regard

1 022

Oui, juste revenir du regard, doucement protégé par ce feuillage hospitalier, sur la beauté de la mer et des côtes, de ces étendues boisées qui conduisent au bleu tendre, ici sur la photo, du golfe d’Ajaccio.

Une pensée, sur le bienfait immense de laisser se refaire en soi les capacités d’émerveillement, laisser se refaire les forces intérieures, et la capacité à contempler et à voir, du regard intérieur, la beauté des êtres autant que la rudesse des événements, la beauté aussi de l’homme solidaire. Laisser les forces de l’indignation demeurer intactes, contenues seulement mais sans contrainte, par la sérénité croissante qu’offre le temps de l’été, et que l’on souhaite à chacun. Que je vous souhaite, avec amitié.

29/07/2009

Comments are closed.