Tant d’eau… et de malheur

Peu envie de commenter tout ce qui s’est passé depuis le week-end sur la côte atlantique, en particulier en Vendée. Je préférais, ces récents jours, le silence. Le malheur ne se commente pas. Bien-sûr, s’interroger sur la gestion de zones inondables. Mais il est tard, et ça ne réparera pas le malheur de beaucoup ; ça pourrait guider la reconstruction. Il le faudra même impérieusement…

Et entendre simplement, dans un étonnement humble, le témoignage [souvent beaucoup plus en gestes qu'en paroles], de ceux qui simplement se retroussent les manches pour apporter un peu de chaleur et de réconfort.

Et l’on porte le regard vers le Chili… Comment souffler la vie ?

02/03/2010

Comments are closed.