Pierre sur pierre…

Sous la statue, qui apparaît à travers le treillis d’arbres encore en tenue d’hiver, treillis froid, cette parole : « Tu es Petrus », « Tu es Pierre ». Et l’homme de la statue tient les clés. Image qui renvoie à l’évangile, et à la figure rugueuse et forte de Pierre, en même temps qu’à l’Eglise aujourd’hui, lumineuse derrière le treillis douloureux de l’actualité. L’écrin a des défauts. cela peut-il empêcher de voir le trésor ?

13/04/2010

Comments are closed.