Reprendre un vent de fraîcheur sur les chemins de Lourdes

Oui, comme promis, retour sur le Frat à Lourdes, ces 5 jours de bonheur simple au pied de la Grotte en cette fin d’avril 2010. Des moments de prière simple, où s’entrecroisent sans s’entrechoquer, le rire, le chant, la liesse, la prière, le silence, le recueillement… le tracé du chemin de la foi dans des coeurs jeunes, où la vie coule à flot, comme l’eau très vive dans le Gave voisin, joyeux et quelque peu impétueux. La foi se conjugue. Elle se conjugue dans le temps, comme la grammaire de nos enfances, qui structure encore notre langage chaque jour. Elle se conjugue aux âges de la vie, aux événements. Elle se conjugue avec la joie, parfois la peine, l’inquiétude (n’y a-t-il pas aussi cette inquiétude quand on est jeune ?), elle se conjugue avec les couleurs : celles des nuages, celles du temps, celle de la peau, celles du coeur…

Frat, c’est une signature fraternelle. C’est son nom ! C’est un éveil de la foi : la foi à la fois joyeuse et profonde… Un chemin.

03/05/2010

Comments are closed.