Le souffle de l’histoire

Le 8 janvier 2008, Obama trouvait des accents lyriques qui devaient – et doivent ! – mener loin. C’était à Nashua dans le New Hampshire, pendant les primaires démocrates. Des mots que je reproduis ici, comme un long poème, de ces poèmes qui créent du neuf et façonnent le monde, façonnent des esprits et donnent forme à l’espérance.

Lire ce poème et le relire. Le recopier. L’encadrer pour le relire encore. L’apprendre comme à l’école. Comme on apprend à lire, à vivre, à espérer, plus solidaires. Alors ce poème du 8 janvier 2008, dont nous mesurons un an après la force porteuse immense, comparable au « I have a dream » de Luther King qui a traversé et porté un pan immense de l’Histoire :

« Lorsque nous avons surmonté des épreuves apparemment insurmontables [...], des générations d’Américains ont répondu par une conviction qui résume l’esprit de tout un peuple : Oui, nous pouvons.

Cette conviction, elle était inscrite dans les documents fondateurs qui forgèrent la destinée de notre nation. Oui, nous pouvons.

Il a été murmuré par les esclaves et les ablitionnistes ouvrant une voie de lumière vers la liberté dans la plus ténébreuse des nuits. Oui, nous pouvons.

Il a été chanté par les immigrants qui quittaient de lointains rivages et par les pionniers qui progressaient à travers une nature impitoyable. Oui, nous pouvons.

Ce fut l’appel des ouvriers qui se syndiquaient, des femmes qui luttaient pour le droit de vote, d’un président qui fit de la Lune notre nouvelle frontière, et d’un King qui nous a conduits au sommet de la montagne et nous a montré le chemin de la Terre promise.

Oui, nous pouvons la justice et l’égalité. Oui, nous pouvons les chances et la propsérité. Oui, nous pouvons guérir cette nation. Oui, nous pouvons réparer ce monde. Oui, nous pouvons .

[...] Ensemble, nous ouvrirons le prochain grand chapitre de l’histoire de l’Amérique par trois mots qui résonneront d’une côte à l’autre, d’une mer à l’autre. Oui – Nous - Pouvons. »

(extrait de nouvelles pages magnifiques de La Croix de ce jour)

22/01/2009

Une Réponse pour “Le souffle de l’histoire”

  1. Redigé par chantal:

    merci de ces belles phrases, elle me font penser à celles de Jean Paul II n’aie pas peur