Marcher dans la nuit froide

Lourdes, au coeur de l’hiver, par un froid vif mais une luminosité étonnante. Et marcher dans la nuit, dans ce froid, jusqu’à la Grotte. Y demeurer pourtant, et y porter le monde. Y prononcer cette litanie des prénoms qui habite le coeur et se transforme en ce lieu en prière en laquelle il n’est plus de frontière. Sentiment encore, dans la solitude mais la clarté de ce lieu, que le ciel et la terre se rencontrent. Présence discrète mais douce et immense de la clarté de Dieu.

Ainsi la prière monte dans la nuit, à plein coeur, petite foule seule et porteuse de l’immensité. Bonheur.

22/01/2011

Une Réponse pour “Marcher dans la nuit froide”

  1. Redigé par MOISSONNIER Anne-Marie:

    En union de pensée et de prière en cette fête anniversaire de la première apparition de Marie à Bernadette dans la grotte de Massabielle à Lourdes en 1858 ! Fête à laquelle j’ai pu m’associer grâce au site des Sanctuaires…