Eveillé, levé

Christ « s’est levé d’entre les morts », ou… il « s’est éveillé d’entre les morts ». Ce sont les deux mots que les évangiles utilisent pour dire l’indicible : la Résurrection de Jésus, qui dépasse tout entendement, mais qui bouleverse des vies. Nous fêtons Pâques. Les enfants ont trouvé presque tous les oeufs dans le jardin, ceux qui restent seront… pour les oiseaux. Mais les oeufs de chocolat, si délicieux soient-ils, ne sont que la surface la plus superficielle de Pâques, qui est un événement tellurique dans des vies d’hommes, de femmes, auxquelles elle prend comme un feu. Justement, comme un feu dans la nuit qui a éclairé des yeux, des coeurs, dans la nuit de samedi à dimanche ! Mémoire qu’en plein coeur d’une nuit semblable, en Palestine, le tombeau de Jésus ne put retenir son lever d’entre les morts.

Ainsi vivrons-nous debout. C’est l’attitude de la Résurrection… qui nous touche aussi.

26/04/2011

2 Réponses pour “Eveillé, levé”

  1. Redigé par Claire Angèle:

    Moi je suis triste car la joie de Pâques ne se lit pas sur le visage des chrétiens !!!
    Vous me direz moi la première je ne suis pas « super-joyeuse » !!!
    Il faut redonner du dynamisme à cette fête, car ce jour-là, une fois la messe, les oeufs passés, on s’ennuie …

  2. Redigé par MCPN:

    Quand un fils dit à son père : « Tu n’es pas mon père, je suis le fils de Dieu » : Qu’en pensez-vous ?
    Et la prévention a tous les jeunes !!!