Eh bien, ils sont pèlerins sous la neige !

Il est des lieux dont la capacité donne d’emblée le nombre de personnes présentes. Ainsi à Lourdes la basilique souterraine Pie X, qui a une capacité de près de 25000 personnes. Et elle était pleine ce matin. Ce qui donne une idée de la fréquentation de cette capitale spirituelle pyrénéenne qu’est Lourdes en ce 11 février. La langue dominante est l’italien. C’est une tradition à cette date : le lieu est plein de pèlerins qui n’ont pas hésité à franchir sans sourciller les Alpes pour cette date et sont là. Oui, le pèlerin est là, sans autre question que d’être là. Il est là parce qu’il pressent que « là » on est sur un épicentre spirituel, un épicentre de la grâce.

La nature ne gâte pas vraiment le pèlerin aujourd’hui, il est vrai : la pluie demeure froide, au point de tomber à certains moments en neige lourde. Mais le coeur est léger, je le disais hier. Le 11 février est toujours une journée d’exception pour Lourdes, en l’anniversaire de la première apparition de la Vierge à Bernadette… déjà en 1858 par un temps d’hiver ! Mais comme il est froid aujourd’hui !

Et je ne peux m’empêcher de penser qu’il est des hivers rencontrés par la grâce. Lourdes en ce sens est bien un signe d’espérance infiniment plus large, en ce temps où l’hiver est plus sensible pour beaucoup. Hiver au calendrier, à la météo… et de tant d’autres façons.

Eh bien Lourdes dans ce contexte immense est un signe d’espérance. Et même l’hiver, ça vaut le coup d’y venir. On s’y ressource. Et je vous en reparlerai volontiers.

11/02/2009

Une Réponse pour “Eh bien, ils sont pèlerins sous la neige !”

  1. Redigé par enitram:

    Eh oui, même en février, Lourdes est notre respiration…Et nous y étions très nombreux, y compris sous une pluie battante lors du chapelet à la grotte le 10 février! oui ça vaut le coup, comme le dit Jacques et s’en dégage une autre chaleur que les mois d’été…
    Alors rendez vous en février 2010? Pourquoi pas?