Car il y faut du courage

Dans les hauteurs, ils glissent sur les pistes, grand ciel bleu… on l’espère. Dans les îles lointaines et si proches de nous, c’est l’inquiétude qui prévaut, et tout ce que dicte la crainte du lendemain quand elle se fait sentir de façon trop brutale. Et nous nous allons, étrangers ni aux uns ni aux autres, aspirant aussi à un ciel plus bleu… pour tous.

Avec quelques couleurs de nature pyrénéenne toute en mouvement, j’en fais mon souhait pour vous aujourd’hui. Oui, un peu de ciel bleu… pour tous !

Mais je retrouve cette brève prière du Frère Roger de Taizé et la partage avec vous aussi, comme une ouverture ou un tracé de lumière, où que l’on soit, où que l’on en soit : « Jésus, lumière de nos vies, priait-il, tu connais nos fragilités, mais tu viens les transfigurer. Regardant vers ta parole, nous attendons que l’astre du matin illumine nos coeurs et qu’une espérance se lève sur le monde, comme un jour nouveau qui déjà commence à poindre ».

A la chapelle saint Elie, n’était-ce pas aussi ce qui était signifié ? Pour tous.

Clair-obscur dans les Pyrenees - à Lourdes

Clair-obscur dans les Pyrenees - à Lourdes

Colverts sur le Gave

Colverts sur le Gave

 

18/02/2009

Comments are closed.