Visage de nomade

A l’instant, j’entends sur une radio que j’aime écouter quand cela se présente, une artiste russe qui parle de musique. Et lui revient cette phrase d’un auteur russe dont je n’ai pas retenu le nom, mais la phrase est étonnante : « Jusqu’à 40 ans on a le visage que les parents vous ont donné, après 40 ans, le visage que Dieu vous a donné… » Au moment des épreuves du bac, on aurait trois heures ou quatre pour développer. Mais est-ce suffisant ici ? Je préfère m’en donner beaucoup plus et vous offrir aussi cette pensée ce matin, dans le lumineux soleil d’hiver qu’il fait aujourd’hui.

photo P. Leclerc    L'homme en marche - expo Colisée - Lambersart 59 - janvier 09

photo P. Leclerc L'homme en marche - expo Colisée - Lambersart 59 - janvier 09

 Ma première réflexion est qu’au fil de la vie, le nomade que nous sommes opère un voyage intérieur qui peu à peu modèle l’être par l’intérieur et le modifie. J’aime que dans ce chemin il soit question de Dieu. Qu’il ait même une place très significative. Je continuerai à penser à cette phrase, et vous souhaite bon chemin.

19/02/2009

Comments are closed.