Trace de printemps et souffle marcheur

Depuis quelques jours, du moins ici, ce n’est pas que la météo soit plus belle ou plus clémente, mais les oiseaux chantent, en particulier dans la clarté du matin, comme s’ils voulaient annoncer la venue proche du printemps. Les arbres aussi bourgeonnent. Et il devient sensible que les jours rallongent. Le coeur y est et l’on veut y croire, pour la nature comme pour les conflits du moment… Et comme peut-être en chacun.

23/02/2009

Une Réponse pour “Trace de printemps et souffle marcheur”

  1. Redigé par DEL GROSSO:

    La lumière du jour pénètre dans la maison encore endormie.Tout est paisible.Les mésanges
    s’attardent dans le lilas bourgeonnant….attention!imprudentes!minette rôde!
    Ici,mon coeur se ressource et sort des frimas de l’hiver.La radio est silencieuse,seuls les bruits citadins parviennent jusqu’à ma colline.Au fond de moi renaît la vie que je croyais éteinte à tout jamais.Comme je voudrais partager cet instant de quiétude,la nature porte l’espérance et nous invite à un autre regard sur nos proches,un autre regard sur notre terre
    lancée dans sa course folle du temps…..signé:molida