L’arpenteur de désert

Désert nomade, carême nomade, foi nomade… Me reviennent ces mots de Théodore Monod, l’infatigable arpenteur de désert[s]. A mettre dans la musette pour la marche d’aujourd’hui : « Je ne peux m’empêcher de penser que la foi est une recherche et qu’elle doit nous mettre en partance, faire de nous des marcheurs. [...] Dieu ne se laisse pas toucher facilement. Il faut avoir une âme de nomade pour le trouver… »(Théodore Monod)
Nous suivrons le vieil arpenteur solitaire pour aujourd’hui, laissant vibrer aussi ces mots que l’on entend dans les déserts d’Afrique : « Tu ne perds jamais ton temps à marcher à côté d’un autre homme ». Et encore :  « le désert, c’est Dieu, le silence c’est sa parole ».

Bonne journée !

27/02/2009

Comments are closed.