Rester sur les pas de Bernadette

C’est le Jeudi Saint, le jour essentiel pour les croyants, celui de la vie donnée, dans un geste que nous refaisons en mémoire de Jésus, qui l’a légué en testament. Geste du pain rompu et de la coupe offerte, et geste en même temps du tablier de l’esclave que le Christ mit pour laver les pieds de ses disciples. Tant de personnes sous mille formes l’ont refait depuis. Et ces gestes font vivre ou parfois revivre l’humanité.

Eh bien je poursuis [ci-dessous] le chemin sur les pas de Bernadette, qui ne nous distrait pas de l’essentiel…

09/04/2009

3 Réponses pour “Rester sur les pas de Bernadette”

  1. Redigé par Alina:

    Que cette Bernadette est belle, en prière ! Et Notre-Dame des eaux, avec sa couronne de coquillages ! Je ne suis pas étonnée d’apprendre que Bernadette aimait cette statue.

    Et cette phrase qui témoigne de la joie qu’avait pu trouver ici la petite Pyrénéenne.

    Tout cela, et les photos de ce lieu, donnent envie de faire escale aussi à Nevers.

    C’est la première fois que je vis ces jours saints avec une telle intensité, et j’ai le coeur serré, mais aussi fortifié d’avance par le petit matin qui vient.
    Merci, vraiment. Amitiés

  2. Redigé par Marilynic:

    Eh bien çà alors, je suis allée fin janvier à Nevers, et je n’avais pas remarqué la couronne de coquillages, bien visible sur la photo.
    Les coquilles me font penser à la Bretagne, mais aussi aux chemins de Saint Jacques ! Ainsi les pas de Bernadette Soubirous ont croisé d’autres pas de pélerines et de pélerins. Tous en marche, chacun à son rythme, vers un même but?

  3. Redigé par jacques:

    Merci… Belle fête de Pâques aussi, dans ce beau sillage…
    Jacques