Qui est Jacques Nieuviarts ?

Né en 1950, le P. Jacques Nieuviarts est assomptionniste. Troisième d’une famille de huit enfants, il garde en lui une fibre d’enfant du plat pays, mais a vécu longtemps en banlieue parisienne (nord et sud), ainsi qu’à Toulouse, où il a été longtemps aumônier d’étudiants et professeur d’exégèse, c’est-à-dire d’enseignement biblique, à l’IERP (Institut d’Etudes Religieuses et Pastorales) et à la Faculté de Théologie de l’Institut Catholique de Toulouse.

Il est aujourd’hui membre d’une communauté assomptionniste à Paris. Conseiller éditorial dans le groupe Bayard, il est aussi directeur du Pèlerinage National à Lourdes, un pèlerinage fondé en 1873 par les Assomptionnistes et qui donna naissance la même année, et justement en raison du pèlerinage, à la revue Pèlerin, qui a depuis beaucoup évolué… et qui abrite ce blog sur son site web.

Aux heures creuses, il aime arpenter quelques artères de la capitale en rollers. Cette passion du mouvement ou de la marche est-elle liée à sa passion pour le pèlerinage ? Elle n’est pas sans lien avec le nomadisme, que l’auteur a voulu inscrire dans le titre de ce blog, de même qu’il figure dans le titre d’un petit livre que l’auteur a aimé écrire et qui n’est pas non plus sans rapport avec ce nomadisme : Nomades, le petit livre du marcheur et du pèlerin (Bayard, 2008).

Il a écrit plusieurs autres livres, en particulier en exégèse biblique : sur l’entrée de Jésus à Jérusalem, sa thèse, puis avec P. Debergé, un Guide de lecture du Nouveau Testament. Plus récemment un Prier 7 jours avec St Marc. Il a traduit avec le poète Pierre Alféri l’ensemble du prophète Isaïe dans la nouvelle traduction de la Bible Bayard. L’écriture est pour lui une passion. Avec la rencontre des gens, le pèlerinage, la musique, la montagne, le chant…

Dans ce blog, il souhaite arpenter au quotidien les routes et chemins ordinaires de tous les marcheurs et nomades d’aujourd’hui, ceux au long cours, mais aussi les autres… Les chemins de tous.